La fatigue se fait ressentir chez les hébergeurs

Dominique, 50 ans, héberge des migrants régulièrement.
Dominique, 50 ans, héberge des migrants régulièrement. - LESOIR.

Octobre 2017. Dominique met les pieds pour la première fois dans le parc Maximilien. Elle se lance alors dans l’aventure en tant que chauffeuse. Elle ira chercher des migrants au parc pour d’autres familles jusque fin décembre. « A Noël, l’équipe du parc désirait prendre quelques jours de repos et m’a demandé si je pouvais en héberger quelques-uns. Je ne fête jamais Noël. Pour finir, on a fini à 15 à la maison à fêter Noël. Partager un moment ensemble avec des gens dans le besoin, Noël prenait enfin son sens. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct