Négociations fédérales: la Vivaldi, c’est parti. La course au Seize, aussi

Egbert Lachaert a remis son rapport au Roi vendredi après-midi, avant de lever un coin du voile sur la Vivaldi qui se profile.
Egbert Lachaert a remis son rapport au Roi vendredi après-midi, avant de lever un coin du voile sur la Vivaldi qui se profile. - Photo News.

Un an et demi plus tard (rapport aux élections de mai 2019, un lointain souvenir), sept partis sont partants pour composer un gouvernement fédéral, et deux préformateurs opèrent désormais. Ceux-ci sont Egbert Lachaert, président de l’Open VLD, et Conner Rousseau, président du SP.A. Quant aux sept partis : Open VLD, MR, SP.A, PS, Groen, Ecolo et CD&V. Voilà le tableau à l’issue de l’entrevue, vendredi à 14 heures, d’Egbert Lachaert (alors informateur) au Palais. Le duo Lachaert-Rousseau, indique le communiqué royal, fera rapport au plus tard le 11 septembre. Les partis concernés entrent maintenant en phase de négociation pure et dure : il faut rédiger un programme de gouvernement (lire ci-contre) basé sur la relance économique. Il y a des nœuds, on le sait : le nucléaire, l’IVG, l’équilibre budgétaire, le marché du travail…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct