Adieu Nini, on t’aimait bien

Adieu Nini, on t’aimait bien

C’était il y a deux ans. Ce jour-là, le 7 juillet 2018, Annie, 90 printemps au compteur, pétait la forme. Rieuse, zwanzeuse, drôle, parfois émouvante, aussi, parfois la larme à l’oeil. Et, comme d’habitude, l’énergie. Une tornade ! Elle vient de nous quitter ce vendredi, en début de soirée.

Nous l’avions longuement rencontrée, à l’hôtel Métropole, là où tout avait commencé pour elle, à la Libération, en 1945. Elle avait alors dix-sept ans. A l’époque, elle avait chanté « dans la brasserie de l’hôtel, qui était de l’autre côté de la place De Brouckère, côté rue neuve. Les GI étaient là, et nous passaient des sous-bocks pour me demander des chansons, comme Swinging on a star, de Bing Crosby. C’était une longue salle. Comme c’était une brasserie, il y avait une certaine tenue. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct