Nations League: le commando déforcé des Diables revient avec 3 points de Copenhague

Photonews
Photonews

Dix mois après leur dernier match et dix mois avant la prochaine édition de l‘Euro, la Belgique était quelque peu assise entre deux chaises pour cette reprise aux allures d’improvisation. Les remaniements dictés par les circonstances (retraite de Kompany, paternité imminente de De Bruyne, blocage Covid au Japon pour Vermaelen, blessures multiples, et bras de fer avec le Real concernant Courtois et Hazard) n’ont pourtant pas facilité la tâche de Roberto Martinez. Un homme mis sous une certaine pression, au-delà de sa gestion de la tension avec Zinedine Zidane depuis une dizaine de jours, mais aussi un technicien placé au pied du mur par son propos de toujours par rapport à l’importance de la Nations League à ses yeux.

Pas question donc de bâcler ce premier volet d’une compétition à mi-chemin entre un statut de mini-compétition et une simple addition améliorée de matchs amicaux de prestige.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct