Julian Assange devant la justice britannique pour bloquer son extradition aux Etats-Unis

Son état de santé jugé fragile suite aux huit années d’enfermement pourrait jouer en la faveur de Julian Assange dans sa volonté de ne pas être extradé.
Son état de santé jugé fragile suite aux huit années d’enfermement pourrait jouer en la faveur de Julian Assange dans sa volonté de ne pas être extradé. - AFP.

Le palais de justice londonien de l’Old Bailey a été le théâtre des procès hors norme qui ont défrayé la chronique criminelle anglaise depuis le XVIe siècle. C’est dans ce célèbre édifice de granit dominé par son fronton portant des allégories de la Vérité et de la Justice que Julian Assange va tenter d’échapper à une extradition aux Etats-Unis. Inculpé outre-Atlantique d’espionnage et de fraude informatique, le fondateur de WikiLeaks âgé de 49 ans risque jusqu’à 175 ans de prison s’il est reconnu coupable par un tribunal de Virginie.

Le juge de l’Old Bailey ne devra pas se prononcer sur le fond de l’affaire, à savoir la publication en 2010 de documents secrets américains remis à Assange par le lanceur d’alerte Chelsea Manning. L’ex-agent de renseignement militaire avait procuré à l’Australien longiligne des documents fédéraux frappés « top secret » concernant la guerre en Afghanistan et en Irak, ainsi que des télégrammes diplomatiques confidentiels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct