Lettre d’Europe: mon pays reçoit-il assez de l’Union européenne?

Matteo Salvini fait partie de ceux qui accusent l’Europe de tous les torts.
Matteo Salvini fait partie de ceux qui accusent l’Europe de tous les torts. - AFP.

Cela fait des années que les populistes et les souverainistes attaquent l’Europe, se plaignant que l’Italie paie trop par rapport à ce qu’elle reçoit en échange. Un argument qui fait mouche auprès de l’électorat eurosceptique, mais un argument instrumental et faux, non seulement dans les faits, mais également par nature, car l’avantage découlant de l’appartenance au club européen ne peut pas simplement se calculer en chiffres : l’adhésion à l’UE apporte stabilité économique, croissance commerciale, paix et force géopolitique, des avantages dont la valeur est inestimable. Ce n’est pas par hasard si les auteurs de ces mêmes accusations, à commencer par Matteo Salvini, n’ont jamais donné suite à leurs menaces chaque fois qu’ils se sont dits prêts à réduire la contribution italienne au budget de Bruxelles si on ne leur donnait pas raison sur tel ou tel dossier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct