Libéré, le rappeur Ademo (PNL) sera jugé en janvier pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion»

Libéré, le rappeur Ademo (PNL) sera jugé en janvier pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion»

Interpellé samedi en fin d’après-midi et placé en garde à vue au commissariat du XIVe arrondissement de Paris, Ademo, Tarik Andrieu de son vrai nom, âgé de 33 ans, a été libéré dimanche après-midi et s’est vu remettre une convocation pour être jugé devant le tribunal correctionnel en janvier 2021, a indiqué le parquet de Paris à l’AFP.

Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux samedi en fin d’après-midi, on voit le musicien originaire de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, être plaqué au sol puis menotté par plusieurs policiers dans le quartier d’Alesia.

L’un des policiers place son bras autour du cou de l’intéressé et le plaque au sol.

L’arrestation a provoqué un petit attroupement sur place, certains fans du groupe intimant aux policiers de ménager celui qui, avec son frère N.O.S, connaît depuis 2015 un succès phénoménal en France.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct