Elise Mertens a attrapé le virus de la gagne

@Belga
@Belga

Entourée de ses animaux (et notamment de ses cinq chiens) dans la maison de ses parents à Hamont-Achel, dans le Limbourg, Elise Mertens n’est pas restée les bras croisés durant la pause imposée par la pandémie. Toujours obnubilée par les progrès qu’elle peut apporter à son tennis (notamment au niveau d’un meilleur compromis vitesse/puissance), la joueuse de 24 ans a continué de bosser comme si la reprise avait lieu le lendemain. Et les résultats ne se sont pas fait attendre, dès le début de ce mois d’août où le drapeau vert a enfin été agité pour relancer la saison 2020. Un tournoi de réglage à Palerme, puis d’emblée une finale à Prague (seulement battue par Simona Halep, nº2 mondiale), puis une demi-finale plutôt rocambolesque face à une Naomi Osaka, revendicatrice, à Cincinnati. Restait à confirmer lors de cet US Open, premier objectif de cette nouvelle saison de reprise. Et la nº1 belge répond d’emblée présent !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct