Stop ou encore: le Tour de France sera fixé mardi matin

Les favoris se sont livrés une intense bataille, ce week-end. @AFP
Les favoris se sont livrés une intense bataille, ce week-end. @AFP

Les suiveurs éprouvèrent plus de difficultés à retrouver leur souffle, dimanche à Laruns, que les champions eux-mêmes, acteurs d’une partie de manivelles époustouflante. Cyclisme à l’ancienne, ténors sortant de leur réserve, casque au vent et visières dévissées, le spectacle rappela l’intensité de duels homériques entre les champions d’autrefois. Car celui qui oppose Roglic, le challenger, à Bernal, le tenant, est bien net. Le ring est luisant comme l’étaient les routes des Pyrénées-Atlantiques. La sueur perle, les acteurs veulent aller au finish, gagner des points et des secondes, comme celles arrachées par Roglic à Laruns.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct