Cyclisme: le Tour immobile de Rodrigo Beenkens

Cyril Saugrain et Rodrigo Beenkens commentent le Tour de France de Bruxelles.
Cyril Saugrain et Rodrigo Beenkens commentent le Tour de France de Bruxelles. - Mathieu Golinvaux

Quatorze mois après le Grand Départ de Bruxelles, exceptionnelle communion populaire qui donne un peu le tournis aujourd’hui, le « bus Tour » de la RTBF est à nouveau dans la capitale. Elégamment habillé de jaune, empli d’écrans, micros et ordinateurs permettant d’assurer le live des 21 étapes de la Grande Boucle, soit 130 heures de direct jusqu’au 20 septembre prochain. Mais la zone technique où il est garé, laquelle couvre habituellement plusieurs hectares, se réduit cette fois à quelques mètres carrés, dessinés entre les deux bâtiments parallèles du Boulevard Reyers. Le soir après l’étape, quelques câbles électriques sont débranchés, les poubelles vidées, mais la boîte de vitesses du camion reste figée sur le point mort.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct