Formule 1: les derniers pas toujours les premiers

La magie de la F1. Une semaine après un soporifique GP de Belgique, celui d’Italie disputé dans le temple de Monza dimanche aura tenu en haleine tous les amateurs de suspense. Et alors que le vainqueur surprise du jour, Pierre Gasly, se donnait le temps de savourer l’instant sur le mythique podium lombard, certains réclamaient déjà ces fameuses « grilles inversées, garantes de tant de spectacle ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct