Facebook bombe le torse pour sécuriser les élections américaines

Mark Zuckerberg a finalement annoncé que les publicités électorales seraient bannies de la plateforme, à tout le moins une semaine avant l’échéance.
Mark Zuckerberg a finalement annoncé que les publicités électorales seraient bannies de la plateforme, à tout le moins une semaine avant l’échéance. - Reuters.

Branle-bas le combat dans les états-majors des plateformes sociales à moins de deux mois des élections américaines. Si Twitter avait déjà dégainé quelques cartouches, Facebook, de son côté, traînait un peu la patte, rechignant notamment à interdire les publicités politiques sur son réseau. Changement de cap vendredi dernier. Sans sortir l’artillerie lourde, Mark Zuckerberg a opéré une solide courbe rentrante en annonçant qu’elles seront finalement bannies de la plateforme, à tout le moins une semaine avant l’échéance.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct