Grande débrouille pour l’organisation des récoltes

© Photo News
© Photo News

Trois jours avant la récolte des poires qui a débuté un peu partout fin août, Jean-Philippe Morier a eu quelques sueurs froides. Sur la cinquantaine de travailleurs qu’il avait recrutée pour assurer le ramassage des fruits, une vingtaine d’entre eux a dû rebrousser chemin avant même d’avoir pu mettre les pieds dans ses vergers, situés au nord de Liège. « Ils étaient en chemin et on a dû les détourner. C’était des Roumains, ils venaient de zone rouge donc et la commune n’a pas autorisé leur arrivée. On m’a prévenu trois jours avant la cueillette, alors que ça faisait des mois qu’on s’était organisés ». Finalement, la récolte a bien commencé le 24 août. Pas le choix de toute façon. « Les poires, on n’a pas six mois pour les cueillir, on a des dates bien précises pour les mettre au frigo, pour la conservation. On doit respecter tout ça, on ne peut pas se dire qu’on cueillera jusqu’à la Toussaint ! » Ce sont finalement les travailleurs d’entreprises voisines qui sont venus à son secours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct