«T’as pris ton k-way?»

Billet

L’orage a ce pouvoir génial de rendre les scènes dramatiques d’un film encore plus dramatiques. D’ajouter de la folie. De l’émotion. Comme s’il lisait dans les pensées d’un réalisateur, d’une réalisatrice et souhaitait mettre en exergue sa pensée et le pouvoir évocateur d’une œuvre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct