Donald Trump nie ses propos désobligeants envers l’armée

Donald Trump nie ses propos désobligeants envers l’armée
REUTERS.

Un article de Jeffrey Goldberg paru le 3 septembre affirme que le président américain, lors d’une visite en France en novembre 2018, aurait refusé de se rendre au cimetière d’Aisne-Marne en voiture pour honorer les 1.811 Marines tués au bois de Belleau durant la Première Guerre mondiale, que tous ces morts étaient des « crétins » et que le cimetière était rempli de « losers ». Goldberg rapportait le mépris envers l’armée dans la famille Trump, les insultes contre le défunt sénateur John McCain, ex-prisonnier au Vietnam, et même le président George H. Bush, abattu au-dessus du Pacifique en 1944.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct