Comment la haine s’est immiscée au cœur de la Maison-Blanche

En moins de quatre mois, le président et son entourage ont donné le ton, multipliant les références nationalistes et suprémacistes.
En moins de quatre mois, le président et son entourage ont donné le ton, multipliant les références nationalistes et suprémacistes. - EPA.

Récit

Hail Trump ! Hail our people ! Hail victory ! » 19 novembre 2016, Washington D.C. A l’intérieur du Ronald Reagan Building, près de deux cents personnes se pressent pour écouter un certain Richard Spencer. La conférence, réservée aux sympathisants de l’alt-right, prend une tournure dramatique. A mesure que Richard Spencer avance dans son discours, des saluts nazis surgissent au milieu de la foule venue l’écouter, échos logiques à ses « hail victory ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct