Coronavirus: pression maximale pour raccourcir la quarantaine en Belgique

L’assouplissement des mesures de quarantaine au retour d’une zone rouge, ce n’est pas encore pour tout de suite.
L’assouplissement des mesures de quarantaine au retour d’une zone rouge, ce n’est pas encore pour tout de suite. - BELGA.

La sentence du coronavirus est irrévocable. En cas de contamination, de fréquentation rapprochée avec un contaminé ou de retour d’une zone rouge, une quarantaine est imposée en Belgique. Les malades doivent s’isoler quatorze jours. Les asymptomatiques peuvent s’en sortir au bout d’une dizaine, s’ils enchaînent deux tests négatifs et que les résultats arrivent assez rapidement. Ce qui n’est pas gagné. Il n’empêche dix, onze ou quatorze jours, c’est long. Les autorités sanitaires le savent. L’impact peut même être négatif. Pour mille et une bonnes ou mauvaises raisons et vu l’absence de contrôle strict, beaucoup de gens ne respectent pas cette durée d’isolement. Au point que chez nos voisins français, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a commandé un rapport afin de revoir la durée de la « quatorzaine » à la baisse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct