Coronavirus - L'usine d'AB Inbev à Jupille reste à l'arrêt (FGTB)

"Après avoir un peu discuté avec l'huissier, et sachant que les astreintes s'élevaient à 2.500 euros par jour et par personne, nous avons enlevé les remorques qui bloquaient l'accès aux camions. Mais l'entrée pour les travailleurs n'a jamais été bloquée et l'huissier était là pour le constater. Et quand celui-ci a dit aux travailleurs dans le piquet qu'ils pouvaient entrer, pas un seul ne l'a fait. L'usine est bien à l'arrêt et d'ailleurs, elle ne saurait pas tourner si la logistique est à l'arrêt", précise le représentant syndical.

Mardi matin, un piquet de grève était toujours établi face à la brasserie de Jupille.

Le mouvement a été initié jeudi dernier par la FGTB, majoritaire au sein de l'usine liégeoise, à la suite de la détection de plusieurs cas de Covid-19 au sein du département logistique. Dix cas positifs ont été dénombrés jusqu'à présent.

Les grévistes estiment que la direction a tardé à réagir lorsque les premiers cas ont été détectés. Lundi, la direction a annoncé avoir reçu les résultats de 148 tests. Tous sont négatifs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct