L’implant cérébral d’Elon Musk, entre espoir et fantasme

L’implant Neuralink.
L’implant Neuralink. - AFP

E lon Musk n’a rien d’un chercheur traditionnel, c’est le moins qu’on puisse dire, mais il serait difficile de lui contester une certaine réussite dans la concrétisation de ses idées visionnaires. Après avoir révolutionné le marché des voitures électriques avec Tesla et celui du spatial avec SpaceX (en mettant au point la première fusée réutilisable de l’histoire), le milliardaire sud-africain (naturalisé américain en 2002) créera-t-il à nouveau la surprise avec son projet d’implant cérébral, Neuralink, lancé il y a quatre ans ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct