Annemie Schaus est élue rectrice de l’ULB

Annemie Schaus est élue rectrice de l’ULB

L’élection d’un nouveau patron pour l’Université libre de Bruxelles, à défaut d’avoir été animée, aura tout de même l’allure d’un scrutin historique. Parce que pour la première fois de son histoire, quatre candidats se « disputaient » le job. Parce qu’en raison du Covid elle a dû être reportée à deux reprises. Parce que les électeurs – le personnel académique exclusivement – ont porté leur choix non sur un patron mais sur une patronne. Le prochain recteur de l’ULB sera donc une rectrice. Inédit ? Pas tout à fait puisqu’en 1990 déjà, l’économiste Françoise Thys-Clément, avait déjà été élue pour 4 ans. Par contre, il n’y a pas d’autres précédents en Belgique francophone.

Il s’agissait de désigner un successeur au médecin gynécologue Yvon Englert, atteint par la limite d’âge, à 64 ans, il n’est plus en mesure d’assumer un mandat complet avant l’âge officiel de la retraite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct