Elise Mertens parmi les favorites pour remporter l’US Open

AFP
AFP

Une chose est certaine, la Limbourgeoise a le vent en poupe sur les grands courts de Flushing, certes désespérément vides, mais qui laissent toujours apparaître, au fond, la fameuse skyline de Manhattan. En huitième de finale, la nº1 belge n’a laissé aucune chance à l’Américaine Sofia Kenin qui était pourtant la joueuse la mieux classée encore en piste dans le tournoi (4e mondiale) et surtout la dernière lauréate d’un titre du Grand Chelem, c’était en janvier, où elle avait créé la surprise à Melbourne, alors qu’on commençait tout doucement à parler du coronavirus…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct