La fin d’année s’annonce rude pour le commerce

Après des soldes d’été déplorables, le secteur de la mode devra encore vivre un automne-hiver compliqué, selon les projections de Comeos.
Après des soldes d’été déplorables, le secteur de la mode devra encore vivre un automne-hiver compliqué, selon les projections de Comeos. - Belga.

L’un des dossiers très chauds – osons même dire bouillant – qui attend le prochain gouvernement fédéral, c’est l’état catastrophique dans lequel se trouve une partie du commerce, le non-alimentaire pratiqué en rue. Le secteur s’est réveillé groggy du confinement puis lessivé de l’été, les soldes reportés à août cette année s’étant révélés exécrables. Si elle ne s’annonce pas forcément pire en cas de situation sanitaire stable, la suite ne devrait être guère plus réjouissante, en raison du pouvoir d’achat des consommateurs sous pression et de la crainte qu’inspire encore l’espace public dans le chef de nombreux Belges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct