Les Diables rouges à plein régime

Comme trois jours avant, Dries Mertens a marqué pour les Diables rouges.
Comme trois jours avant, Dries Mertens a marqué pour les Diables rouges. - Jimmy Bolcina/Photo news.

On avait connu les ambiances peu folichonnes des années Anthuenis-Vandereycken entre 2002 et 2009, avec des travées souvent garnies d’à peine 7 à 8.000 spectateurs, mais l’immensité du Heysel a sonné plus creux hier encore, pour la venue de l’Islande. Le second huis clos de l‘histoire de la sélection (après celui de 1995 en Macédoine) s’est fait l’écho d’une 13e victoire consécutive signée par les Diables depuis la retentissante claque de Lucerne où à 0-2, la Suisse était passée par la bande d’arrêt d’urgence pour finir par leur passer 5 buts.

Pas une tête, un drapeau ou une écharpe à l’horizon, si ce n’est la présence de deux délégations officielles réduites à leur plus simple expression (2 membres pour l’Islande et 7 du côté la Belgique). Pour encadrer le 11 belge éparpillé sur le vert d’une pelouse semblant posée sur du vide, les seuls ramasseurs de balle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct