Premier League: malgré la crise du coronavirus, les clubs anglais continuent de dépenser sans compter

Photo News/Everton FC
Photo News/Everton FC

On avait quitté, fin juillet, une Premier League qui avait fini sa saison 2019/2020 au forceps pour limiter la casse financière. Des sacrifices salariaux avaient été demandés aux joueurs – le plus souvent en vain. Certains clubs avaient même sollicité des aides publiques en mettant une partie de leur personnel au chômage partiel, Tottenham et Liverpool ne renonçant que face à l’indignation de leurs propres supporters.

On s’attendait à voir cet été beaucoup de prêts, de recrutements de joueurs libres ou à prix bradés, un marché sage.

Mais le mercato d’été aura fait voler en éclat les rêves d’un football rendu plus raisonnable par la crise du Covid.

La saison 2020/2021 débutera pourtant samedi avec des spectateurs admis au compte-gouttes, avec un protocole anti-Covid toujours strict et un virus redevenu très actif laissant planer une menace latente sur le déroulement complet du championnat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct