Visa pour la Flandre: Sanda Dia et Chovanec secouent les consciences flamandes

Sanda Dia.
Sanda Dia. - D.R.

Dans l’affaire des « Reuzegommers », ce sont la justice et l’université qui sont mises en doute, dans celle de « Chovanec », c’est la police qui est clouée au pilori. Mais dans les deux cas, une même question est posée par les institutions dont l’intégrité et l’éthique sont soudain mises en cause : la presse, poussée par des fuites partielles, des images et la pression populaire, ne fait-elle pas le procès avant le procès, empêchant un juge, le moment venu, de juger en toute sérénité ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct