Tests coronavirus: condamné à payer ZenTech, l’Etat prépare sa réplique

L’Etat a cinq jours pour agir, sous peine d’une astreinte quotidienne de 10.000 euros.
L’Etat a cinq jours pour agir, sous peine d’une astreinte quotidienne de 10.000 euros. - Photo News.

Dur revers pour l’Etat belge dans le conflit qui l’oppose à ZenTech. L’ordonnance prononcée mercredi par le juge du tribunal des référés de Liège est claire : la Belgique doit exécuter le contrat signé avec l’entreprise liégeoise en avril dernier. Un contrat qui pèse 23 millions d’euros, une somme qui correspond aux 3.65 millions de tests sérologiques rapides (qui permettent de savoir si on a développé des anticorps contre le coronavirus via une piqûre au bout du doigt) commandés par les autorités au plus fort de l’épidémie. L’Etat a cinq jours pour agir, sous peine d’une astreinte quotidienne de 10.000 euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct