Coronavirus - AB InBev: aucune agressivité de la part des grévistes (syndicat) (2)

La production sur le site liégeois est à l'arrêt depuis une semaine et le climat se détériore de jour en jour. Après l'échec de la réunion de conciliation mardi, la direction a dénoncé mercredi soir une "atmosphère agressive, du sabotage et des menaces" dans le chef des grévistes affiliés à la FGTB. Dans ce contexte, elle a ajouté ne pas avoir d'autre choix "que de faire exécuter les astreintes" à l'égard des personnes qui bloquent le fonctionnement de la brasserie.

"A part le fait de faire grève, qui est un droit, je ne vois pas en quoi il y a de l'agressivité ou du sabotage. Les remorques qui bloquaient l'accès aux camions ont été enlevées depuis un moment déjà et nous n'empêchons personne d'entrer, ni camions ni travailleurs. Nous ne bloquons ni entrées ni sorties, il y a juste un piquet", assure José Borego. "Depuis ces derniers jours, la police est présente jour et nuit, même en civil. S'il y avait de l'agressivité de notre part, la police réagirait".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct