Coronavirus – «La vie devant toi, jour 52: la Belgique (épisode 1)

Pour prendre cette photo de la cascade du Cœurcq, il faut attendre l’hiver. Et ne pas avoir peur des fantômes.
Pour prendre cette photo de la cascade du Cœurcq, il faut attendre l’hiver. Et ne pas avoir peur des fantômes. - D.R.

Cet été, il s’est passé un truc incroyable.

On a voulu voir Vegas et on a vu Virton. On a voulu voir Palm Springs et on a vu Mouscron. On a voulu voir L.A et on a vu Alost. On a voulu voir Long Beach et on a vu La Roche. On a voulu voir la mer et on a vu Baudour. On a voulu voir ma sœur et on a vu ma mère, comme toujours.

Ouais, ouais, ouais. Sur cet air-là. En tirant lééégèrement la gueule. Parce que cet été, nous, on n’a pas bougé (1). Enfin, disons qu’on n’a pas passé la frontière. On a troqué trois semaines en Californie contre six mois en Belgique. Un sale goût de pari truqué, comme un gros boulard tout coloré qui se fait faucher dans la rigole par un vulgaire calot œil-de-chat. Bref, l’arnaque.

Il a bien fallu s’occuper : on a visité la Belgique. C’est beau, la Belgique. Faudra bien trois chroniques pour vous raconter les meilleurs moments. Et les pires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct