Reconversion de l'ancien site de Caterpillar à Gosselies - Thunder Power "ne constitue plus la priorité"; un projet de parc Legoland à l'étude (3)

L'arrivée de Thunder Power à Charleroi avait été annoncée en grandes pompes, en octobre 2018. L'entreprise chinoise comptait, en collaboration avec la Sogepa -l'un des bras financiers de la Wallonie-, assembler une voiture électrique citadine baptisée "Chloé" et destinée au marché européen, sur l'ancien site de Caterpillar. Le départ du fabricant américain d'engins de génie civil, en 2016, après un demi-siècle de présence en terres carolorégiennes, avait meurtri toute une région et entraîné la perte de près de 2.000 emplois.

Mais le constructeur chinois s'était fait particulièrement discret par la suite, faisant craindre à d'aucuns que le projet, potentiellement créateur de centaines d'emplois, ait du plomb dans l'aile.

Le dernier élément en date concerne une importante levée de fonds pour le déploiement de l'activité qui devait se faire dans le courant du mois de septembre. Or, le gouvernement de Wallonie a été informé que cette levée de fonds était reportée à mi-2021.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct