New York, la belle endormie, se réveillera-t-elle un jour?

New York, la belle endormie, se réveillera-t-elle un jour?

Le choc s’est produit au réveil, samedi 14 mars. Soudain, le ciel d’azur s’était vidé au-dessus de New York. Plus un avion au décollage, de Newark, La Guardia ou JFK, et plus un seul hélicoptère promenant son staccato au-dessus de la skyline ou la Liberté. Le bourdonnement du Brooklyns Queens Expressway (BQE), la voie rapide traversant l’agglomération de part en part, s’était tu. Un silence irréel s’imposait, plongeant la mégapole dans une ambiance de film d’anticipation. New York, rattrapée par la terrible menace du coronavirus, se pelotonnait sur elle-même, se barricadait en attendant la sinistre noria des ambulances et leurs sirènes jusque-là si familières, désormais si angoissantes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct