La récession sera (un peu) moins forte que prévu

Philippe Donnay, le Commissaire au Plan.
Philippe Donnay, le Commissaire au Plan. - Bruno D’Alimonte.

Dans son Budget économique (le document qui sert à l’élaboration du budget de l’Etat), le Bureau fédéral du Plan a nettement revu ses prévisions de chute de la croissance de l’économie belge pour cette année 2020 frappée du sceau funeste du Covid-19, à – 7,4 % tout de même, mais contre – 10,6 % pronostiqués en juin. Une récession qui reste « la plus forte de l’histoire moderne de la Belgique », pointe Philippe Donnay, Commissaire au Plan. Et qui ne devrait qu’être partiellement compensée par le rebond anticipé en 2021 (+ 6,5 %), mais qui sera lui aussi d’une ampleur moindre qu’attendue (le Plan parlait de + 8,2 % en juin). Ce rattrapage sera principalement alimenté par les exportations et la consommation des particuliers.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct