Une nouvelle galerie pour visiter notre vieille planète

Qu’est-ce qui rapproche un pangolin, un ara, une coccinelle, un tigre, un hareng, un huîtrier pie, une éponge de mer et une baleine bleue de 23 mètres de long ?… Ils sont tous nos voisins de chambrée sur le navire Terre et, avec des dizaines d’autres, ils ont trouvé leur place dans la toute nouvelle galerie permanente « Planète vivante » ouverte à partir de ce vendredi au musée des sciences naturelles. Après de longs travaux et quatre années de préparation, le musée a mis la dernière main à cette nouvelle exposition qui tranche sur les canons scientifiques classiques. Ici, pas de classement cher aux experts, mais d’entrée de jeu un « effet waouw qui traduit le foisonnement de la vie, des habitats et des écosystèmes », explique Cécile Gérin, l’une des conceptrices de la galerie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct