La biodiversité part en quenouille, mais il n’est pas trop tard pour agir

Parmi les espèces emblématiques en danger d’extinction
; on trouve le gorille des plaines orientales, dont les effectifs dans le parc national de Kahuzi-Biega en République démocratique du Congo ont diminué de 87
% entre 1994 et 2015.
Parmi les espèces emblématiques en danger d’extinction ; on trouve le gorille des plaines orientales, dont les effectifs dans le parc national de Kahuzi-Biega en République démocratique du Congo ont diminué de 87 % entre 1994 et 2015. - REUTERS.

C’est un énième cri d’alarme que lance le WWF à propos de l’état de la diversité biologique sur notre planète. Selon le dernier rapport « Planète vivante » de l’ONG, plus de deux tiers des espèces de mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles et poissons ont décliné au cours des cinquante dernières années.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct