Le premier anniversaire du gouvernement wallon terni par le virus

Il y a un an, Elio Di Rupo succédait à Wailly Borsus à l’Elysette.
Il y a un an, Elio Di Rupo succédait à Wailly Borsus à l’Elysette. - Bruno Fahy/Belga.

Le 13 septembre 2019, Elio Di Rupo en tête, les ministres du nouveau gouvernement wallon prêtaient serment devant le parlement régional. On allait voir ce qu’on allait voir : PS, MR et Ecolo lançaient l’idée d’un plan de transition sociale, économique et écologique pour « faire de la Wallonie un modèle de développement durable au coeur de l’Europe ».

Et puis, patatras ! Si cette belle ambition n’a pas été abandonnée, la crise sanitaire a contraint le gouvernement à réorganiser ses priorités et à concentrer ses efforts sur la lutte contre le virus et le soutien dans l’urgence aux entreprises. En plus de l’encombrant dossier Nethys, des projets ont avancé malgré tout (logement public, plan Infrastructures, APE, budget base zéro…), mais la perspective d’une transition tous azimuts a subi un indéniable coup de frein.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct