«Le Parlement fédéral n’est pas respecté», «Quel dédain»: des partis réagissent à la prolongation du gouvernement Wilmès

«Le Parlement fédéral n’est pas respecté», «Quel dédain»: des partis réagissent à la prolongation du gouvernement Wilmès
Photo News

La Première ministre Sophie Wilmès demandera la confiance de la Chambre le jeudi 1er octobre, au lieu du jeudi 17 septembre, ont convenu les présidents des sept partis qui négocient la formation du prochain gouvernement fédéral.

Vendredi dernier, Egbert Lachaert, fraîchement nommé préformateur avec Conner Rousseau, avait rappelé son engagement à respecter l’échéance du 17 septembre.

Mais le test positif au coronavirus communiqué mardi au président de l’Open VLD est venu perturber ce calendrier. Les négociateurs ne peuvent plus s’asseoir physiquement autour d’une même table d’ici… le 18 septembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct