Brexit: Londres inflexible sur le passé et le futur

Le négociateur Michel Barnier n’était pas optimiste, accusant Londres de ne pas s’engager de manière réciproque en direction des demandes européennes.
Le négociateur Michel Barnier n’était pas optimiste, accusant Londres de ne pas s’engager de manière réciproque en direction des demandes européennes. - REUTERS.

Double session de pourparlers, à Londres, jeudi, double amertume pour les Européens. Le vice-président de la Commission, Maroš Šefčovič, avait fait le chemin d’urgence pour tenter de convaincre les partenaires britanniques de ne pas revenir sur l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE, le document juridique déjà signé. Dans la même ville, son collègue Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, menait de son côté les discussions sur le futur de la relation, un document encore inexistant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct