La prime «vélo» de la Wallonie manque d’une base juridique solide

La prime «vélo» de la Wallonie manque d’une base juridique solide
TVA

La crise sanitaire a notamment eu pour conséquence inattendue une explosion de la vente de vélos ou de vélos électriques, qu’ils soient neufs ou d’occasion. En Wallonie, le gouvernement PS-MR-Ecolo veut en profiter pour favoriser l’utilisation de la bicyclette dans le cadre des trajets entre le domicile et le lieu de travail. Cela contribuerait à désengorger le réseau routier et soulagerait d’autant l’impact des transports sur le réchauffement climatique et la pollution.

Philippe Henry (Ecolo) avait donc déposé au début de l’été un projet d’arrêté du gouvernement instaurant une subvention régionale pour soutenir l’acquisition d’un « deux roues » qu’il soit motorisé ou pas. Au début du mois de septembre, le ministre de la Mobilité avait expliqué au parlement que son initiative avait pris un peu de retard et qu’il fallait notamment se pencher sur les considérations émises par le Conseil d’Etat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct