Tensions sociales chez bpost

En cause, la surcharge de travail due notamment aux colis.
En cause, la surcharge de travail due notamment aux colis. - Belga.

Des arrêts de travail ont été observés dans plusieurs bureaux de bpost à Bruxelles et à Jodoigne ce vendredi alors que pendant la semaine, le centre de distribution de Liège a été paralysé par une grève. Un préavis de grève a été déposé ce vendredi par le front commun syndical en vue de couvrir d’éventuels mouvements de mauvaise humeur qui pourraient intervenir dans les jours à venir. En cause ? La surcharge de travail dans certains bureaux.

« Il y a un accroissement phénoménal du nombre de paquets à traiter depuis la crise du Covid qui se combine, dans certaines régions comme Bruxelles, à un manque de personnel lié à des absences provoquées par le Covid », explique Stéphane Daussaint, responsable bpost pour la CSC Transcom. « Quand il y a un malade dans un bureau, il y a vite trois ou quatre personnes qui se retrouvent en quarantaine. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+