Attention à renverser les hiérarchies électorales

Analyse

Soyons justes : si, d’une part, le chef de groupe N-VA appelle solennellement à « respecter la démocratie » pour ce qui concerne la « confiance » accordée au Parlement au gouvernement Wilmès, et, de l’autre, il déplore le manque de représentativité en Flandre de la présumée coalition Vivaldi, parlant d’« humiliation pour ces gens qui participent aux élections », ce n’est pas en politologue, c’est en militant – l’un des leaders, en fait – de son parti. Il y a une dose de mauvaise foi, une part de calcul, c’est la vie. Il n’empêche : le propos est digne d’intérêt. Il donne sérieusement à réfléchir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct