«Is this the End?» à la Monnaie: un samedi soir à l’opéra… à la maison

Capture d’écran de la prestation live des solistes, choeurs et orchestre de la Monnaie.
Capture d’écran de la prestation live des solistes, choeurs et orchestre de la Monnaie. - D.R.

En mémoire de Patrick Davin. Juste quelques mots, au début et à la fin de la diffusion, pour saluer le chef d’orchestre qui aurait dû, ce samedi soir, diriger la première représentation de Is this the End (part 1) à la Monnaie. Foudroyé par une crise cardiaque durant les répétitions, il était présent dans tous les esprits au moment d’aborder cette première que sa famille et les équipes de La Monnaie ont voulu maintenir. Parce que c’est ce qu’il aurait voulu, lui aussi.

Place, donc, à la musique à laquelle il a consacré toute sa vie. Celle de ce soir est l’œuvre de Jean-Luc Fafchamps, musicien et compositeur, flirtant depuis toujours avec divers univers, de la musique contemporaine la plus ardue à l’univers pop et rock de sa génération. Avec Eric Brucher, pour le livret, il a conçu un opéra en trois parties dont on découvrait ici la première, Dead Little Girl.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct