Un troisième Briff à l’ombre du Covid

«
Saint-Nicolas est socialiste
», de notre confrère David Leloup, décroche au Briff le Grand Prix et le Prix du Public.
« Saint-Nicolas est socialiste », de notre confrère David Leloup, décroche au Briff le Grand Prix et le Prix du Public. - D.R.

La troisième édition du Briff s’est terminée samedi dans des circonstances pour le moins inédites. Un peu comme Deauville et Venise, à une échelle bien entendu plus réduite. Rehaussé cette année par la présence, notamment, de Costa-Gavras et de l’équipe du film d’ouverture, Des hommes, de Lucas Belvaux, le festival a évité l’écueil du Covid-19 au mieux.

Les organisateurs, qui avaient enregistré 25.000 spectateurs lors de la première édition en 2018, ne sont pas mécontents : « Onze jours, quarante-six films dont vingt-deux en compétition et trente en avant-première. Avec plus de 5.800 personnes sur le festival, on peut dire que le public était plus qu’au rendez-vous pour accueillir la programmation et fêter ensemble la rentrée du cinéma. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct