Namur, première province à devoir se saigner

Le financement des corps de pompiers n’a pas fini de faire parler de lui.
Le financement des corps de pompiers n’a pas fini de faire parler de lui. - G. Libert.

Si la perspective d’une disparition pure et simple des cinq provinces wallonnes semble écartée, leur réforme et la redéfinition de leurs missions est plus que jamais d’actualité. La décision prise par le gouvernement wallon de leur confier le financement des zones de secours tient lieu d’accélérateur.

Vendredi, la députation provinciale de Namur a ainsi annoncé une vaste restructuration interne qui devrait se solder par la perte de 200 emplois sur 1.200 d’ici 2024. Aucun licenciement n’est prévu, la mobilité interne et les départs naturels permettront d’atteindre l’objectif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct