La réforme de l’IVG agite la Vivaldi, attention à la fausse note

Sophie Rohonyi (Défi), députée fédérale
: «
En empêchant le Parlement de travailler comme il le devrait, l’exécutif violerait la séparation des pouvoirs
».
Sophie Rohonyi (Défi), députée fédérale : « En empêchant le Parlement de travailler comme il le devrait, l’exécutif violerait la séparation des pouvoirs ». - Belga.

Le CD&V y travaille dans les négociations Vivaldi : dévier le train parlementaire à propos de la réforme de l’IVG. Un train qui vient de loin : les premiers textes visant à réformer la loi existante remontent à 2016. Qui fut stoppé en rase campagne à de nombreuses reprises : on a eu droit à trois renvois au conseil d’Etat ces derniers mois, depuis 2019. Qui est annoncé : une large majorité parlementaire est dispo pour voter tout cela à la Chambre. Mais, on l’a dit, que les chrétiens-démocrates flamands, actionnant l’aiguillage, veulent détourner vers les hangars où il reposerait le temps de la législature.

Tout le monde descend ? Pas si vite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct