Enseignement supérieur: deux ans pour réussir sa première année, cinq ou six ans pour son baccalauréat

Pour Valérie Glatigny, «
le décret paysage est difficile à appréhender, tout le monde n’est pas un manager de son parcours…
»
Pour Valérie Glatigny, « le décret paysage est difficile à appréhender, tout le monde n’est pas un manager de son parcours… » - Hatim Kaghat.

Et si cette année était la dernière sous le régime du décret Paysage mis en place par le ministre Marcourt en 2014 ? S’il permet à l’étudiant de progresser à son rythme, par accumulation de crédits, ledit décret pose bien des questions aux jeunes et à leurs parents. « On ne sait plus très bien si on a réussi lorsqu’on a obtenu 45 crédits. On ne comprend plus si on est sur une trajectoire de réussite ou d’échec. Le report de crédits d’une année à l’autre n’est pas toujours bien calculé par les étudiants avec parfois un constat d’échec très loin dans le parcours », explique la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct