Réussir sa première année de bac en deux ans? La FEF critique

Réussir sa première année de bac en deux ans? La FEF critique

L’obligation qui sera prochainement proposée par la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny, dans un avant-projet de décret, de réussir sa première année de bachelier en deux ans maximum, sera un moyen de renforcer les inégalités sociales déjà existantes, a réagi lundi matin la Fédération des étudiants francophones (FEF) par communiqué.

Cette mesure s’inscrit dans la réforme du décret paysage voulue par la ministre. Il sera également question de terminer son bachelier en cinq ou six ans, ou encore de réduire la date d’inscription au 30 septembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct