Greenpeace conteste l'aide des Pays-Bas à KLM devant la justice

Les Pays-Bas ont fait savoir en juin qu'ils allaient apporter une aide de 3,4 milliards d'euros à la compagnie néerlandaise, membre de l'alliance Air France-KLM, pour lui permettre "d'affronter la crise" liée au nouveau coronavirus.

Cette aide se décompose en un prêt de 2,4 milliards accordé par 11 banques, garanti à 90% par l'Etat néerlandais, ainsi que d'un prêt direct d'un milliard d'euros de ce dernier à KLM.

Greenpeace a engagé une procédure de référé contre le gouvernement néerlandais pour le "forcer à interrompre son plan de sauvetage" envers la compagnie "car les conditions climatiques font défaut", a expliqué l'organisation environnementale dans un communiqué.

"Le gouvernement néglige de conclure des accords stricts pour que KLM réduise la pollution", a déclaré Dewi Zloch, spécialiste du climat et de l'énergie chez Greenpeace Pays-Bas, citée dans le communiqué.

"Ce plan de sauvetage alimente la crise climatique, brisant le devoir du gouvernement néerlandais de protéger ses citoyens", avance Mme Zloch.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct