Après la Ligue des champions, l’atterrissage brutal du Paris SG

Neymar
Neymar - Photo News

Les Parisiens sont peut-être toujours bercés par le souvenir de leur épopée jusqu’en finale de la Ligue des champions, en août. Plus encore que celle à Lens (1-0), la défaite contre Marseille (1-0) dimanche, sa première en neuf ans contre son rival, a sonné l’heure du réveil, douloureux.

Le PSG a montré son pire visage au cours d’une rencontre électrique, conclue par 17 avertissements et une échauffourée générale qui lui a valu trois cartons rouges (Neymar, Laywin Kurzawa et Leandro Paredes).

«L’OM a fait disjoncter Paris», a titré en «une» le quotidien sportif L’Equipe. «Et le match est devenu un combat de rue», a abondé Le Parisien, fustigeant une équipe «tombée dans le piège de la provocation».

«Nous sommes une équipe avec beaucoup de Sud-Américains, une équipe avec une mentalité qui nous donne aussi des choses spéciales. Nous sommes un +mix+ très émotionnel», a tenté de justifier l’entraîneur Thomas Tuchel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct