La Wallonie réfléchit à ouvrir la porte des écoles aux clubs sportifs

Une fois les cours terminés, les infrastructures des écoles dorment. Alors qu’elles pourraient servir à d’autres.
Une fois les cours terminés, les infrastructures des écoles dorment. Alors qu’elles pourraient servir à d’autres. - René Breny.

Faire du sport, c’est bien beau, mais où ? Dans un rapport présenté ce lundi au parlement de Wallonie, les députés Thierry Witsel (PS), Hervé Cornillie (MR) et Christophe Clercy (Ecolo) soulignent le potentiel globalement inexploité des infrastructures sportives disponibles dans les écoles.

Les élus plaident en faveur d’un accord entre la Région et la Fédération Wallonie-Bruxelles pour faciliter l’utilisation des salles et des terrains ou encore des piscines par les athlètes et les clubs en dehors des heures de cours, soit en soirée ou durant le week-end.

Dans notre pays complexe, la première est en charge des infrastructures sportives tandis que la seconde a la main sur la politique sportive, mais surtout sur l’enseignement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct