Session du Parlement européen annulée à Strasbourg: la France veut des compensations

Session du Parlement européen annulée à Strasbourg: la France veut des compensations
Photo News

Alors que la session qui devait s’ouvrir lundi dans la capitale alsacienne a été déplacée à Bruxelles en raison de l’épidémie de coronavirus, le secrétaire d’Etat a fait part de sa détermination à « combattre pour un retour rapide des sessions plénières à Strasbourg comme il se doit, à travailler ensemble à des compensations et à projeter Strasbourg comme capitale européenne dans les mois et les années à venir ».

« Différentes pistes très concrètes »

Concernant les compensations possibles, « nous explorons différentes pistes très concrètes (…) pour que sans ambiguïté l’Union européenne marque son attachement à sa présence à Strasbourg », a expliqué Clément Beaune lors d’un point presse, à l’issue d’une réunion avec la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, des députés et des représentants des collectivités locales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct