Nouvelle gouvernance culturelle: c’est la rentrée!

La gouvernance, c’est notamment s’assurer que l’argent de la culture est distribué au meilleur bénéfice de l’art. (Quentin Metsys, Louvain, 1514, Le prêteur et sa femme).
La gouvernance, c’est notamment s’assurer que l’argent de la culture est distribué au meilleur bénéfice de l’art. (Quentin Metsys, Louvain, 1514, Le prêteur et sa femme). - Musée du Louvre.

Rappelez-vous, c’était au printemps 2019 : un décret portant la griffe de l’ancienne ministre de la Culture Alda Greoli (CDH) réorganisait la gouvernance culturelle. Les élus politiques dialogueraient désormais avec le monde culturel via sept « chambres de concertation » sectorielles, chapeautées par un Conseil supérieur de la Culture, et c’est là que l’exécutif ou le parlement pourrait obtenir un retour des fédérations professionnelles concernant ses projets normatifs, ou les politiques culturelles déjà en place. En parallèle, sept « commissions d’avis » sectorielles où siègent des experts et artistes examineraient les demandes de subsides individuelles, éclaireraient les choix de l’exécutif, cependant qu’une chambre de recours était instaurée pour traiter les éventuels litiges.

Cette nouvelle gouvernance aurait dû être fonctionnelle au printemps 2020, mais des tensions administratives sont nées dès l’été 2019, puis le Covid est passé par-là.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct